10 kilomètres de Colomiers

Le running est à la mode, en vogue… Même si le trail attire de plus en plus de coureurs, les courses sur route, en milieu urbain, continuent également à se développer.

Cette année Colomiers organisait son premier semi-marathon, assorti également d’un 10 kilomètres et d’une petite course pour les enfants.

Ayant un peu réajusté mon planning de course et d’entraînement, je me suis finalement décidé à m’inscrire sur les 10 km.

Le parcours plutôt plat et roulant, traversant la ville, les boulevards me semblait tout à fait à ma portée.

J’arrive donc le dimanche matin, de bonne heure pour éviter la foule et les embouteillages. Les bénévoles s’activent et reçoivent leur matériel. Tout se met en place.

C’est appréciable de voir le moment où tous s’activent. Et c’est vraiment important de le rappeler, si toutes ces courses sont possibles c’est grâce à tous ces bénévoles qui donnent de leur temps et permettent à cette communauté de regorger d’activités et d’événements. à 7 h 40 tous sont déjà sur le pont ou presque.

Le départ de la zone commerciale facilite la logistique pour le stationnement et pour les stands, et même si ‘est vrai que l’endroit est moins vivant qu’un centre ville au moins pas de galère pour ceux qui viennent de l’extérieur en voiture.

De mon côté, la forme est moyenne. Mon ménisque est endommagé. Fissure horizontale de grade 3. Le genou est douloureux et ne tient que grâce aux antalgiques. Je déteste cela car à part cette douleur mes jambes sont en forme et mon coeur aussi et je déborde d’énergie.

Avant l’opération qui se profile, je décide finalement de continuer à courir, advienne que pourra. Au moins mon ménisque aura fait son possible jusqu’au bout.

Le départ du semi se fait à 9 h 40. Toute l’organisation est à l’heure à quelques minutes près. Le ciel et le soleil sont magnifiques.

J’enfile mon casque sans fil et je branche mon album du moment : « Manual for a successful rioting » de Birdy Nam Nam. Cet album me file une pêche démentielle et son BPM élevé  mais non figé me permet de pousser fort tout en maintenant des moments plus calmes qui permettent aux muscles et au coeur de récupérer un petit peu. Lorsque je m’entraîne c’est l’album que je mets sur quelques titres pour pousser au delà de 15 km/h .

GO !

(min 4’20 »)

Situés dans le premier tiers des partants j’arrive  à ne pas perdre de temps. Ceux devant sont plutôt des rapides ce qui me permet d’être vraiment dans une groupe qui correspond à mon rythme. « Red Dawn Rising » me booste à mort, je me faufile et dépasse quelques coureurs. Le rythme de départ est élevé pour moi oscillant entre 13 et 14 km/h. Le premier kilomètre est bouclé à un rythme de 4’22 »

Je me suis fixé un temps de raison de 46 / 47 minutes et un temps un peu fou de 45 minutes ne pensant pas vraiment en être capable.

Kilomètres 1, 2, 3, 4, 5 et 6. Mes jambes tiennent. Mon coeur aussi. Je tourne à peu près à 4’30 » Tout se passe vraiment bien. J’ai le sourire même si le souffle est un peu court.

La traversée de la place de la Mairie est un moment agréable, en plein centre ville même si les rues sont peu animées en ce dimanche matin.

Un photographe immortalise le moment 🙂

10 K de Colomiers - Mairie

Aux 7èmes et 8èmes kilomètres je m' »effondre ». Enfin, légèrement… je régresse à un rythme de de 4’48 ».

laps_colomiers

Les jambes sont lourdes et la tête commence à douter. Je ne suis pas sûr d’arriver à relancer. J’ai l’impression de perdre l’objectif de 45′ et j’hésite à redescendre sur terre et à baisser les bras pour partir plutôt sur 46 voire 47.

Finalement, en gérant au mieux le coup de barre et en minimisant le ralentissement je passe es deux kilomètres en limitant la casse. Il ne me reste plus qu’à donner tout ce que je peux sur les deux derniers kilomètres. Je repasse à un rythme de 4’30 » puis arrive à tomber en dessous sur le dernier kilomètre.

Je franchis la ligne d’arrivée vraiment content avec un temps de 45’10 ». Un résultat relativement inespéré vu mon état de santé.

10 K Colomiers - Arrivée 1

 

 

10 K Colomiers - Arrivée 2

 Les résultats

Quelques points sur cette édition des 10 km de Colomiers :

  • L’organisation était super. Vraiment. Rien à redire pour une première, et globalement pas grand chose à redire. Le running est vraiment une communauté extraordinaire. Un sport qui demande peu de moyens mais qui est sans concession et c’est les bénévoles toujours souriants et disponibles sont à la hauteur de ce sport qui est à mon sens un sport d’honneur pus que d’autre. Sans doute car la seule personne contre laquelle on doit lutter c’est probablement soi-même.
  • Un remerciement aux sponsors. Ouais parce que si la pub est pour moi utile c’est bien dans ces momentslà et que je préfère 1000 fois la voir s’afficher sur des lignes de départ que sur un écran quelconque ! Alors merci à Mc Donald’s, Décathlon de Colomiers, Carrefour Market, Running Mag, Chrono Start le partenaire inscription et les commerçants du Perget. Sans eux ces événements seraient sans doute beaucoup moins viables à organiser étant donné les contraintes de plus en plus nombreuses qui sont imposées aux organisateurs.
  • Une mention spéciale aux vidéastes et aux photographes. Franchement merci à eux. Je pense que tous les coureurs sont contents au final d’avoir leur photo sur la ligne d’arrivée et petit bonus un autre photographe couvrait la mi parcours du 10K. Merci à eux !!!
  • Le tracé relativement plat reste roulant avec également peu de virages. Il traverse la ville et s’étend aussi sur de grands boulevards. Cela reste toutefois du tracé urbain. Maintenant en ce qui me concerne cela a peu d’importance. Lorsque je cours je regarde assez peu les paysages. En tout cas pas sur une course officielle… Le tracé n’était ni monotone ni « dur ». Il permettait de se consacrer sur l’effort et pas sur les pièges au sol.

Mon équipement sur cette course et mon équipement de souvent d’ailleurs :

  • Mon iPone 6 car je ne sais pas courir sans musique, et accessoirement il me sert de passerelle pour partager ma session de course en live via Garmin Connect
  • Ma montre ForeRunner 920 XT que j’adore 🙂 et bien évidemment son cardio fréquencemètre
  • Mes chaussures Hoka One One Huaka M, des chaussures parfaites pour mon dos et mon genou flingué
  • Des chaussettes X-Socks
  • Un corsaire Gore
  • Un tee shirt Nike Dri-Fit
  • Une sacoche Raid Ligt et deux petites gourdesd’eau au cas où
  • Un casque sans fil Play2Run que j’ai depuis mes tout débuts de course à pieds il y a à peu près un an et demi

Ma session de course dans son intégralité sur Garmin Connect

Mes prochaines courses à venir :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s