Essai course à pieds – Octobre 2016

Hospital de San Pau

Copyright photo : Moi

Cela fait un bail que je n’avais pas chaussé me baskets pour un petit run… Ca me manque tellement malgré les kilomètre de bitume que j’avale en vélo en ce moment… Plus de 150 km par semaine selon l’entraînement. Parfois 250.

Bref, après quelques semaines de convalescence / vélo et une bonne bouffée d’oxygène pour mon ligament croisé tout neuf j’ai décidé de me faire un petit essai running gentiment en salle sur tapis en 5 km maximum.

Ca s’est fait dans la salle de sport Dir Castillejos de Barcelone, à proximité de l’Hôpital de San Pau.

 

Alors tout d’abord parlons un peu de la salle de sport.

Un truc sorti pour moi tout droit de l’espace… 12,000 m², 7 étages, une terrasse, deux piscines internes et externes, et je parle pas de pataugeoires (25×11, 25×10,…) mais de vraies piscines. Sauna, hammam, jaccuzzi, salle de stretching, salle de cours collectif, salles appareils de muscu… Des salles partout pour tout type d’activités sportives. Et même un magasin à l’intérieur avec des articles Nike plus qu’à mon goût. Distributeur de serviettes automatiques. Accès par badge + empreinte digitale… Voilà… Une salle de sport quoi une vraie. Et pour un accès à la séance uniquement j’ai payé 10,5 €. En France pour une salle toute pourrie il m’est arrivé de payer 14 euros.

C’est pas tout ça, mais au boulot, direction les tapis de course.

2016-10-21-10_30_59-garmin-connect

Cliquez pour les détails

Top du top. Télé (mais c’est pas vraiment ce qui m’intéresse), et le plus important : deux poignées très accessibles avec à droite réglage de la vitesse et à gauche réglage de l’inclinaison et le tapis n’a aucune effet désagréable d’à coups. La tension du tapis est bonne et l’impression de fluidité excellente. Ventilateur et température de la sale au top. Courir en intérieur s’avère souvent un galère côté sueur. Ici problème limité grâce à une température adaptée.

C’est parti.

Plutôt raide dans les premières minutes je trouve un rythme après un petit échauffement. Je ne dirais pas que les genoux sont sans douleurs mais bon ça fait tellement longtemps qu’ils me font souffrir que je ne sais même plus dire si c’est normal ou pas.

Finalement, j’établis mon rythme de croisière à 10 km/h. A cette vitesse les muscles n’ont aucun mal à suivre et bien que le cardio soit un peu haut je ne me sens pas essoufflé.

Au grès du rythme de ma playlist je fais quelques petites accélérations courtes. Restons réalistes, au-delà de 12 km/h la douleur devient difficilement tenable.

Je boucle quand même difficilement (douleur à la patte d’oie je pense) les 5 km à une vitesse quasiment de 11 km/h avec cette sensation d’épuisement et de bien-être que seule la course à pieds sait me procurer.

En attendant d’être pleinement opérationnel toutefois je vais laisser passer quelques petites semaines encore avant de reprendre la course à pieds, je l’espère, plus régulièrement.

 

 

 

Publicités

Trail sur le GR6 et les hauteurs de Barcelone

Trail Vélodrome Barcelone - Sant Cugat. Landscape.

Suite à mon premier trail nocturne en compagnie de Julien et d’Emilie, j’ai été tenté de remettre le couvert et surtout d’essayer d’alterner trail et course à pieds.

Non, je n’aime pas particulièrement le « revêtement » trail. Gadoue potentielle, pierres, terrains terreux glissants…. Ca m’emballe pas parce que j’ai toujours l’impression que je vais me casser la gueule et me péter un genou ou une cheville.

Maintenant, comme mon coach préféré me le disait c’est aussi finalement le moyen de développer la proprioception…

Par contre ce que j’aime dans le trail c’est cette sensation de liberté, de hauteur, et d’adaptabilité (j’entends par là la nécessité de gérer son effort et son rythme pour accuser les côtes et aussi les descentes raides.).

Je me suis mis donc à la recherche de parcours de trail dans mes cordes : entre 8 km et 15 km grand max et des dénivelés qui vont de 200 à 500 mètres max.

Mon petit séjour récent à Barcelone m’a permis de tester un parcours de trail magnifique qui emprunte le GR 6 entre le Vélodrome de Barcelone et Sant Cugat.

Le parcours en question est initialement propos comme un parcours de marche mais peut tout à fait se faire en mode trail.

Le début du parcours est un peu raide pendant 2 à 2,5 km pendant lesquels tout le dénivelé positif se réalise. Arrivé à la fin de cette difficulté le parcours est roulant et descendant tout du long jusqu’à l’arrivée.

Profil trail Vélodrome BCN - Sant Cugat

 

Cette petite virée vous fera traverser le Parc naturel de Collserola qui est absolument magnifique et constitue un terrain de jeu généralissime pour les coureurs nombreux et les VTTistes encore plus nombreux.

Aucune difficulté particulière sur ce parcours plutôt bien balisé qui emprunte le GR 6 qui relie Barcelone à la montagne Montserrat.

Côté performance je cours accompagné dans une logique de plaisir et de détente. Je ne force pas trop et réalise un temps moyen. La distance que je fais au final est rallongée en raison de quelques allers retours.

Entraînement trail GR6 BCB Sant CugatQue dire sinon que j’ai adoré… Au plus haut du parcours on bénéficie d’une vue absolument fabuleuse sur la ville de Barcelone (cf photo d’illustration.)

Entraînement réalisé avec mes Hoka One One Speed Goat dont je suis SUPER content. Mais cela fera l’objet d’un autre billet.